petit mobilier

Refaire la décoration d’un logement de colocation meublé

Opter pour un appartement pré-meublé en colocation est un choix judicieux lorsqu’on cherche à faire des économies. C’est aussi le mélange idéal pour un maximum de confort, et la conservation d’une vie nomade. Toutefois, rien ne vous oblige à vivre dans l’endroit tel qu’il est.

Vous pouvez très bien mettre une touche personnelle en refaisant la décoration de votre logement en colocation, à condition de connaître ce qui est permis ou d’avoir l’accord de votre colocataire si nécessaire. Voici un petit guide pour ne pas vous y tromper.

Décorer avec des couleurs neutres

Pour que la décoration convienne à tout le monde, mieux vaut opter pour des couleurs neutres. De plus, ces tons conviennent à tout type de meuble préexistant dont vous ne pouvez pas vous débarrasser.

À titre indicatif, le site flexiroom.eu ajoute que, si le blanc est peut-être trop salissant au regard de l’usager, le beige, le crème, le taupe et le gris clair apparaissent comme des options efficaces. Ces nuances vont apporter de la lumière et une sensation de pièce plus spacieuse, surtout si l’appartement manque de mètres carrés.

Afin d’afficher une touche de gaieté et de glamour, vous pouvez introduire quelques notes colorées via un pan de mur ou le choix des accessoires. Un élément coloré fera mouche dans une colocation. La clé est de se mettre d’accord avec ses colocataires sur la décoration à faire et sur le montant que chacun devrait s’acquitter pour le réaliser.

Article qui pourrait vous plaire  Tout ce qu'il y a à savoir sur le permis d'urbanisme

logement de colocation meublé

Ajouter du petit mobilier

Le principe même d’un appartement meublé est qu’il contient déjà l’essentiel du mobilier ou de l’électroménager. Cela ne vous empêche pourtant pas à compléter les meubles présents avec de petits éléments choisis selon vos goûts.

Vous pouvez, par exemple, investir dans un fauteuil vintage à placer à côté du canapé existant, installer une table d’appoint scandinave près de celle-ci, ou encore accrocher une petite étagère sur le mur près de la fenêtre.

Grâce à ces petits meubles que vous aurez choisis, vous vous sentirez plus comme chez vous dans votre logement. Veillez toutefois à ce que l’ensemble reste cohérent et harmonieux afin d’éviter la cacophonie visuelle. Pensez également aux autres colocataires et assurez-vous d’avoir leur aval avant de décider seul d’une partie commune.

Quelques règles à connaître

Lorsqu’on est locataire, on ne sait pas toujours si on peut faire des trous dans les murs, modifier la peinture, changer le revêtement de sol. Cependant, la loi dit clairement que « le locataire peut transformer les locaux et équipements loués sans l’accord écrit du propriétaire, peu importe que les travaux apportent incontestablement une amélioration au local ».

Ainsi, les locataires peuvent aménager le logement à leur guise, et le propriétaire ne peut pas leur en tenir compte. Les travaux de peinture et la pose de moquette réalisés par les locataires ne constituent que de simples aménagements, ainsi l’autorisation n’est pas nécessaire.

Article qui pourrait vous plaire  Les formalités pour vendre son bien immobilier

Lorsque les décorations et aménagements choisis oscillent entre l’aménagement et la transformation, veillez à toujours demander l’autorisation au propriétaire, par sécurité. Il peut s’agir du remplacement d’une baignoire sabot par une douche, ou l’installation d’une cheminée dans le salon.