Les formalités pour vendre son bien immobilier

vendre son bien immobilier

Prendre la décision de vendre son actif immobilier n’est pas chose facile autant que le processus est long et compliqué. D’une manière générale, certaines personnes décident de se séparer de leur bien à cause de problèmes financiers ou personnels.

Cela est sans prendre en compte individus dont l’achat et la revente de bien représentent une source de revenus. Plusieurs étapes sont nécessaires avant la vente elle-même tout comme après et durant celle-ci pour assurer son bon déroulement.

Effectuer un diagnostic complet du bien

L’objectif ici est de rassurer les potentiels acquéreurs que le bien mis en vente est en bon état et sans problèmes. En effet, les acheteurs hésitent à sauter le pas s’ils constatent que le bâtiment nécessite encore beaucoup de travaux.

De plus, il existe plusieurs diagnostics obligatoires à effectuer pour compléter les dossiers de vente, surtout s’il s’agit d’une habitation. Ces évaluations concernent la performance énergétique, l’état de l’installation de gaz, le risque d’amiante et de termites, l’installation d’électricité…

Estimer le prix de vente

Suite à ces constats sur l’état de l’actif immobilier, le propriétaire actuel devrait être en mesure de donner un prix. Néanmoins, il serait préférable de faire appel à un agent immobilier du quartier afin de pouvoir profiter de leur expertise.

L’estimation se fait en fonction de la valeur du bien, mais plusieurs approximations peuvent être faites pour déterminer le prix. Aussi, les agents seront amenés à réaliser une analyse des biens vendus dans la résidence afin d’établir une moyenne. D’autres informations sont disponibles sur le site https://www.maisonsmoches.be/.

visites immobilières

Faire des visites immobilières

La visite est une étape primordiale dans la vente d’un bien, car elle signifie que celui-ci a un éventuel acheteur. Lors de cette démarche, la présentation est à noter, donc il faut bien ranger et nettoyer pour une bonne impression.

De la même manière, les documents sur le bien immobilier doivent être prêts afin de répondre aux questions de l’intéresser. Les documents sur l’état du logement, les diagnostics qui ont été récemment effectués… une manière d’établir une relation de confiance.

Négociation et promesse de vente

Comme dans toutes opérations commerciales, la négociation du prix est possible pour les deux parties, pour l’augmenter ou le diminuer. Si l’offre de l’intéressé n’est pas au prix, le vendeur peut débattre pour une hausse, car chacun cherche son profit.

Enfin, lorsque les deux se sont mis d’accord, il ne reste qu’à signer une promesse ou un compromis de vente. Une manière de s’assurer que la transaction aura bien lieu sans que l’un ou l’autre se rétracte.

La signature de l’acte chez le notaire

Cette étape est la plus importante puisqu’elle marque la conclusion de l’opération de vente, l’acquisition du logement par l’acheteur. Autrement dit, la cession du bien immobilier par l’ancien propriétaire pour le nouveau, devant un officier public charger de l’authentification.

Par contre, cet évènement n’aura lieu que 3 à 4 mois après la signature de la promesse de vente. Laissant ainsi le temps aux anciens locataires de déménager dans une autre habitation et de commencer une nouvelle vie.