Installation d’un nouveau poêle : ce qu’il faut savoir

nouveau poêle

Le système de chauffage est un must have durant la période hivernale. De nombreuses solutions ont été mises en place afin de répondre aux besoins de chaque budget. Parmi elles se trouve l’incontournable poêle à bois qui a fait ses preuves à travers le temps. Vous envisagez d’en installer une dans votre logement ? Découvrez les 3 choses à savoir pour une meilleure expérience.

Emplacement idéal pour son chauffage

À la fois économique et à l’usage indépendant de l’électricité, le poêle à bois continue de séduire dans un contexte énergétique tendu. Il constitue en effet un chauffage d’appoint particulièrement pertinent, notamment en complément d’une chaudière à énergie fossile ou de radiateurs électriques.

Comme expliqué sur estia.be, son installation reste délicate et définie par le DTU 24.1. Puisqu’il s’agit d’un système de chauffage, son emplacement joue un rôle important, non seulement pour la sécurité, mais également afin d’obtenir un résultat optimal niveau température.

Idéalement, le poêle à bois est à installer au centre de la maison, dans la pièce principale à chauffer, ou à proximité des pièces importantes du logement. Ainsi, il émettra sa chaleur de manière plus homogène.

Quant au mode opératoire, il va dépendre du modèle choisi (à accrocher au mur, rotatif…). Il faut également prendre en compte la place des conduits de fumée. S’ils existent, le poêle à bois devra se situer à proximité. Sinon, il faudra les créer de façon à respecter la norme NF DTU 24.1.

son chauffage

Sécurité du poêle à bois

La distance de sécurité par rapport au sol est à vérifier en premier lieu lors de l’installation du poêle. Si le sol est sensible à la chaleur, il doit être protégé par une plaque incombustible, en acier ou en verre le plus souvent.

Celle-ci a des dimensions plus importantes que l’emprise au sol du poêle à bois. Elle doit couvrir une zone devant le poêle (50cm par exemple) et sur les côtés (20cm par exemple). Ces distances sont indiquées dans la notice selon les préconisations du fabricant.

Ensuite vient la prévision de la distance de sécurité par rapport à la poêle. On compte généralement une distance de sécurité de 80cm sur le devant du poêle à bois et 20 cm sur tout le pourtour par rapport aux matériaux combustibles.

L’inexistence de la norme oblige une fois de plus à se reporter aux indications présentes dans le manuel. Il faut cependant noter que si vous optez pour un poêle à bois avec plusieurs faces vitrées, les distances de sécurité seront plus importantes sur toute la zone de rayonnement.

Aération du logement

Parce qu’un poêle à bois consomme de l’air pour chauffer la maison, il faut bien penser à la ventilation du logement. Généralement, il est à placer à proximité de l’arrivée d’air dont la taille de la grille varie en fonction de la puissance de chauffage. Dans le cas où l’air provient d’une amenée directe, le fabricant indique les dimensions de la grille d’arrivée d’air.

Au quotidien, avoir ce système accessible (tant pour l’alimenter que pour son entretien courant) et situé intelligemment par rapport au lieu de stockage des combustibles vous facilitera la vie et rendra votre système de chauffage d’autant plus appréciable.