Tout savoir sur la sécurité d’une piscine

Tout savoir sur la sécurité d’une piscine

La sécurité d’une piscine est aussi importante que le bien-être qu’elle procure. La loi exige une certaine conformité des piscines enterrées ou semi-enterrées. Elles doivent disposer d’un dispositif de sécurité pour prévenir les risques de noyade de jeunes enfants.

Il existe aujourd’hui quatre systèmes homologués dont l’un seulement est obligatoire. Invariablement, cela doit se faire dans les normes édictées par le NBN. Cap sur les différents dispositifs de sécurité pour les piscines !

Une barrière de protection autour de l’espace de baignade

Il s’agit d’une clôture qui se compose de poteaux et de travées. Celle-ci doit être au moins à la hauteur de 1,10 m. La barrière rendra le bassin inaccessible pour un enfant de moins de 5 ans.

Son portillon se doit d’être solidement verrouillé pour qu’un enfant ne puisse la déverrouiller seul. Encadrée par la norme NF P90-306, c’est un moyen très simple de restreindre l’accès à la piscine. Pour plus d’informations, il est judicieux de se rendre sur le site piscine.be.

Un abri qui recouvre intégralement le bassin

L’abri de type véranda permet de protéger les enfants, mais aussi l’eau de la piscine. L’abri de jardin assure une sécurité impeccable du bassin. Il doit correspondre aux normes NF P90-309 et posséder un système de fermeture sécurisé.

Il en existe plusieurs sortes comme le coulissant, l’amovible, ou le télescopique. La particularité de cet équipement est de pouvoir profiter de la baignade en toute saison. Notamment, cela améliore la qualité et la température de l’eau.

Une alarme de sécurité sonore et discrète

C’est le dispositif le plus rapide à installer. Ce système alerte sur tout risque d’accident. Deux types d’alarmes répondent à la norme NF P90-307. D’un côté, celle à détection d’immersion qui avertit en cas de chute d’un corps.

Une protection avec une couverture de sécurité

D’un autre côté, celle à périphérique qui détecte tout franchissement d’une ligne infrarouge. Dans les deux cas, elle sera activée en permanence et ne doit pas s’enclencher intempestivement. À noter que la manipulation de cet appareil doit être impossible pour un enfant de 5 ans.

Une protection avec une couverture de sécurité

C’est une couverture qui est positionnée au-dessus de la piscine. Il peut s’agir d’une bâche, d’une couverture à barres ou d’un volet roulant. Suivant la norme NF P90-308, elle doit résister au poids d’un adulte de 100 kg.

La matière doit couvrir le bassin de façon à empêcher l’immersion d’un enfant de 5 ans. Au-delà de sa sécurité, elle permet de réaliser des économies d’énergie en limitant l’évaporation. C’est une méthode de protection très efficace pour le confort, car elle peut maintenir la température de l’eau.

Le non-respect de la règlementation en vigueur

La responsabilité concernant l’installation des matériaux de sécurisation appartient au propriétaire. Ne pas équiper son bassin d’un des dispositifs homologués peut être sanctionné. Cela peut entrainer une amende pouvant aller jusqu’à 45 000 euros.

Une attestation de conformité sera délivrée pour prouver l’existence de l’un des types d’équipements obligatoires. Toutefois, ces dispositifs ne remplacent pas la surveillance et la vigilance. La combinaison des deux instaurera une tranquillité d’esprit pour possesseur de la piscine.