Comment vendre un terrain à bâtir en Belgique ?

land to build

La vente d’un terrain à bâtir en Belgique un projet qui peut prendre un certain temps. Cela s’explique notamment par le nombre de démarches qu’il faut réaliser pour que la transaction se déroule dans les meilleures conditions. Le propriétaire doit entre autres s’assurer de la faisabilité de son projet de cession.

Consultation du plan local d’urbanisme ou PLU

Toutes personnes qui possèdent un terrain et qui souhaitent le mettre en vente doivent en premier lieu se rapprocher de la mairie de la commune de la situation de l’immeuble. Le but de cette démarche est de vérifier le plan local d’urbanisme. Les propriétaires pourront ainsi se renseigner sur les règles d’urbanismes à respecter.

C’est ce document qui fournira aux vendeurs les informations nécessaires sur la faisabilité du projet. Vous pourriez également profiter de l’occasion pour vous informer sur les procédures à suivre pour viabiliser le terrain. À défaut d’avoir un PLU, l’on peut aussi consulter le règlement national d’urbanisme ou RNU.

Si vous ne savez pas comment vendre un terrain à batir, il est conseillé de confier l’opération à un professionnel tel qu’un agent immobilier ou un notaire.

vendre un terrain à bâtir

Procéder au bornage du terrain

C’est une démarche indispensable qui doit être effectuée par géomètre expert. C’est notamment le cas lorsqu’on veut vendre une partie du terrain seulement. À ce titre, il faut faire un relevé de la surface que l’on souhaite séparer.

Pour, le géomètre doit prendre en compte les directives du PLU et du propriétaire. Il devra par la suite réaliser le bornage du terrain. Ce n’est qu’ainsi que la parcelle pourra être vendue à un acquéreur. C’est aussi une manière de garantir les contours et la superficie du terrain.

Un bornage contradictoire peut avoir lieu si le lot à céder est situé entre plusieurs propriétés privées. Dans ce cas de figure, la mission du géomètre consiste à examiner les titres de propriété des voisins, les plans annexes à leur acte de vente et leurs propos. Il procédera ensuite à la séparation du terrain avant d’établir un procès-verbal de bornage. Il mettra ensuite en place un document d’arpentage.

Estimer la valeur du terrain

Pour réussir à vendre un terrain, il faudra bien sûr proposer un prix. Si celui-ci est trop élevé, cela risque de décourager les potentiels acquéreurs. Par contre, s’il est vendu à un prix inférieur à sa valeur, vous passerez à côté d’une occasion de faire une bonne affaire.

Il est alors important de procéder à une estimation de la valeur réelle de la parcelle. Pour ce faire, il est conseillé de faire appel au service d’un professionnel. Il peut s’agir d’un :

  • Expert foncier
  • Agent immobilier
  • Notaire, etc.

De par leur expérience et leur connaissance du marché immobilier local et national, ils pourront proposer un prix qui répond à la réalité du marché.

Publier une annonce de vente

Afin de trouver un ou des acheteurs à un terrain, l’on doit procéder à la publication de la vente. L’objectif est de faire connaître au plus grand nombre votre intention de céder votre parcelle. Pour ce faire, plusieurs solutions sont à la disposition du propriétaire. Outre la technique du bouche-à-oreille, il peut également diffuser des annonces :

  • Dans les journaux
  • Sur des sites spécialisés
  • Sur le portail d’une agence immobilière
  • Sur les réseaux sociaux.